Contact et RDV
Annecy - Albertville - Flumet | 7/7 j - 7h/21h rdv rapides - jours fériés urgences uniquement
Annecy - Albertville - Flumet
7/7 j - 7h/21h rdv rapides - jours fériés urgences uniquement

La colonne lombaire

Colonne lombaire

Elle peut être victime de différents troubles comme:

  • déviation posturale : hyperlordose lombaire, scoliose ou simplement posture scoliotique,
  • lombalgie aiguë ou chronique,
  • mais aussi lumbago,
  • irradiations neurologiques dans les membres inférieurs : sciatique frustre ou incomplète, lombo-sciatique, cruralgie (nerf fémoral), lombo-cruralgie,
  • discopathie : modérée, hernie discale (opérée ou non),
  • lombarthrose, arthrose lombaire,
  • sacralgie, douleur du sacrum,
  • douleur du bassin, du coccyx, coxalgie.

Les mécaniques des affections

En fait, les lombaires correspondent à une zone sensible de l’organisme, qui doit être à la fois solide et mobile.

Cependant, elles sont presque en permanence sous contrainte car elles :

  • supportent tout le poids du corps; d’où les fréquentes hernies discales ou arthroses lombaires inférieures (L4/L5, L5/S1),
  • sont tractées en avant par les viscères abdominaux; or ceux-ci changent en permanence de volume (l’estomac, les intestins, la vessie se vident et se remplissent sans cesse),
  • et donnent appui au diaphragme thoraco-abdominal (muscle principal de la respiration).

Ainsi, les lombalgies sont des affections relativement courantes. Souvent, elles font suite à un faux mouvement lors d’un port de charge. Plus généralement, dans la vie professionnelle, elles sont dues à un travail physique dur, à des manutentions répétitives, à des postures contraignantes ou à des vibrations. Par ailleurs, dans la vie privée, le port des enfants, des sacs de courses… peut engendrer ces douleurs lombaires. De même une mauvaise literie ou une mauvaise position de sommeil maintenant des tensions musculaires peuvent en être l’origine.

D’autre part, le stress, la fatigue, le surmenage, les émotions sont des facteurs favorisant.

Les soins prodigués

Ainsi, par une approche globale, l’ostéopathe va corriger les manques de mobilité de la colonne vertébrale (même distants), des membres inférieurs et des viscères. Ceci, afin d’éviter la sur-sollicitation des lombaires pouvant entraîner :

  • une contraction musculaire : lumbago, lombalgie,
  • une irritation de la racine nerveuse : cruralgie, sciatalgie,
  • ou encore un pincement discal : hernie discale (entraînant elle aussi des cruralgies, sciatalgies).

Pour cela, il va rétablir la mobilité de la colonne lombaire et soulager les symptômes.

Par ailleurs, en cas de pathologies inflammatoires type :

  • rhumatisme,
  • spondylarthrite,
  • spina bifida,
  • spondylolisthésis,
  • spondylolyse,
  • canal lombaire étroit,
  • ou syndrome de la queue de cheval.

l’ostéopathe peut soulager les symptômes en rééquilibrant l’ensemble du corps et en relâchant certaines structures.

Bien sûr, il ne peut pas effacer ces affections pathologiques, mais il va aider et devient alors une médecine manuelle, alternative complémentaire.

Partager cette page